Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 


Je viens de retrouver dans ma bibliothèque un vieux livre découvert chez un bouquiniste, il y a quelques années,  sobrement intitulé : "Anecdotes musicales". Ces anecdotes - d'intérêts divers -  ont été rassemblées par Ernest Van de Velde, par ailleurs éditeur.


Je vous en livrerai quelques unes, de temps en temps, elles ont un charme un peu suranné car elles racontent le monde musical de la fin du 19ème siècle et des premières années du 20ème ... le livre a été publié en 1926. Ce sera une occasion d'avoir une approche, par le biais d'anecdotes, des grands musiciens et chanteurs (euses) de cette époque.

 

La première anecdote concerne la cantatrice italienne, née à Madrid (soprano colorature) Adelina Patti (1843 - 1919) adulée des grands personnages de son temps et des foules. Sa voix de soprano aigu (elle atteignait sans effort le contre Fa) faisait merveille dans le bel canto italien comme "La Somnabula" de Bellini. Elle débute à New-York en 1859 Dans le rôle de Lucia di Lammermoor et poursuit une carrière internationale sur les plus grandes scènes du monde. Elle interprète une trentaine de rôles (Rossini, Bellini, Verdi, Gounod, Meyerbeer, Donizetti). Son amplitude vocale était remarquablement étendue puisqu'elle abordait, avec grand succès, Aïda, Léonora, Violetta, Marguerite. Elle donne son concert d'adieux en 1906 mais chante une dernière fois, dans un concert de charité, en 1914. Elle était la cantatrice la mieux payée de son époque. (5000 dollars en Amérique)

       Portrait de 1863
undefined
 
L'éventail d'Adelina Patti :

Adelina Patti possédait un éventail unique : tous les souverains d'Europe y avaient inscrit quelques mots . Voici quelques-uns de ces précieux autographes :

 
Alexandre III : "Rien ne calme comme votre chant."
L'empereur Guillaume : "Au rossignol de tous les temps."
La reine Christine: "A l'Espagnole, une reine qui est fière de la compter au nombre de ses sujets."
L'empereur d'Autriche et la reine Elisabeth ont simplement signé.
La reine des Belges a écrit les premières mesures de la célèbre valse : "Il bacio".
Et, au centre, se trouvaient ces quelques mots : "Reine du chant, je te tends la main." (A. Thiers, président de la république française)

 
Adelina Patti

Adelina Patti

Adelina Patti (enregistrement de 1906 - elle avait 60 ans) "Ah non credea mirarti" air de "La Sonnanbula" de Bellini. Une occasion de découvrir comment on chantait l'opéra au tout début de l'enregistrement sonore

Tag(s) : #Cantatrices- et- chanteurs- d'opéra

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :