Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Troisième article à propos de l'Amour le premier ICI et le second

D'abord de quoi parlons nous exactement ?
Au-delà de la classification grecque distinguant : EROS - PHILIA et AGAPÈ, Jean Yves Leloup propose quelques nuances et précisions :

L'amour gourmand :
Au commencement, l'amour se confond totalement avec l'instinct de survie, l'appétit et la gourmandise, que les grecs appelaient "pornéia". Au fond de nous existera toujours un enfant qui veut "manger sa maman" : c'est la base même de notre sensualité. Un être qui ne connaîtrait que ce stade ne deviendrait pas vraiment humain !

L'amour passion :
Dès l'enfance l'appétit se double d'érotisme, sens esthétique et ludique, qui peut jouir de la simple contemplation de l'être aimé. "L'éros" des grecs est raffiné, mais il continue à voir l'autre comme l'objet de son plaisir. Il demeure dans le manque, tout comme "pothos" (l'amour-besoin) et "pathé" (l'amour passion)  tous deux séducteurs et possessifs.

L'amour tendresse :
Tout bascule avec la tendresse ( le "storgé" des grecs), qui voit l'autre comme un sujet libre et accepte sa différence. C'est au même élan, de moins en moins égoïste, qu'appartiennent : la "philia", amour-amitié, qui ressent plaisir et joie à constater que l'autre est heureux, même indépendamment de soi ; "l'eunoia", amour - dévouement au service du meilleur de l'autre et "charis", amour-gratitude, qui aime sans condition.

L'amour amour :
Peu d'êtres parviennent à cet état : "l'agapè" !, que l'on peut parfois qualifier de "bouddhique" ou "christique", rayonnant d'amour par le simple fait d'exister, en direction de toutes et de tous, comme le soleil éclaire indistinctement toutes choses. À ce stade, il devient évident que : " Ce n'est pas exactement moi qui t'aime, c'est l'amour qui aime à travers moi." Vision mystique que partagent toutes les grandes traditions.

_____


Jean-Yves Leloup, dans son livre : Qui aime, quand je t'aime ? écrit avec Catherine Bensaid, poursuit :

Qui oserait dire qu'un "je t'aime" vaut plus qu'un autre ?
J.Y. Leloup propose une "échelle" qui mène de : "l'amour-soif" (en bas de l'échelle) à "l'amour-source" (au sommet de cette même échelle) je qualifierai, pour ma part, cette classification - qui se lit de bas en haut, évidemment - d'échelle de Jacob-du-sentiment-amour. En voici le détail :

10 : agapè : amour gratuit : "L'amour qui fait tourner la terre, le coeur humain et les autres étoiles" - ce n'est pas seulement moi qui aime, c'est l'Amour qui aime en moi.
9 : charis : amour célébration : Je t'aime parce que je t'aime - c'est une joie - c'est une grâce d'aimer et de t'aimer - je t'aime sans condition - je t'aime sans raison.
8 : eunoia : amour dévouement : j'aime prendre soin de toi - je suis au service du meilleur de toi-même.
7 : harmonia : amour harmonie : que c'est beau la vie quand on aime - nous sommes bien ensemble - avec toi tout est musique - le monde est plus beau.
6 : strogé : amour tendresse : je suis meilleur (e) que moi-même quand tu es là - j'ai beaucoup de tendresse pour toi - je suis heureux (se) que tu sois là.
5 : philia : amour-amitié : je te respecte - je t'admire - j'aime ta différence - je suis bien sans toi - je suis mieux avec toi - tu es mon (ma) meilleur (e) ami (e) - j'aime être avec toi - tu me fais du bien.
4 : éros : amour érotique : je te désire - tu me fais jouir - tu es belle - tu es beau - tu es jeune.
3 : mania pathè : amour passion : je t'aime passionnément - je t'ai dans la peau - tu es à moi, rien qu'à moi - je t'aime comme un fou, je ne peux pas me passer de toi.
2 : pothos : amour besoin : tu es tout pour moi - j'ai besoin de toi - je t'aime comme un enfant.
1 : porneia : amour appétit : Je te mangerai - je t'aime comme une bête.

_____

Jean-Yves Leloup conclut avec cette précision :

" Cette échelle n'est pas une échelle de valeur. Qui oserait dire qu'un "je t'aime" vaut plus qu'un autre ? Celui du sommet est sans doute le plus libre, ceux des premiers barreaux, les plus dépendants et donc les plus douloureux. Mais que sait-on de la "qualité" d'un amour.
Qui prétendrait en être la mesure ? "


En ce qui me concerne, je trouve que les propos de cet auteur ( philosophe, théologien, psychothérapeute et prêtre orthodoxe) éclairent la notion d'amour sous un jour particulièrement original et précis tout en se maintenant loin de tout dogmatisme ... A chacun de se faire une opinion à l'éclairage de son vécu et de ses convictions.


Tag(s) : #A -propos- de ...

Partager cet article

Repost 0