Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Après Gwyneth Jones, comment parler des cantatrices qui ont marquées l'art lyrique sans mentionner la Soprano américaine Jessye Norman ... Cantatrice très médiatique, elle apparaît dans beaucoup d'émissions télévisées et incarne à merveille le mythe de la diva grâce à un physique hors du commun et à un humour ravageur ... Elle chante, habillée d'un drapeau bleu-blanc-rouge lors de la commémoration du bi-centenaire de la révolution française en 1989.



Elle est née le 15 Septembre 1945 à Augusta en Géorgie (Etats-Unis) dans une famille de musiciens amateurs : sa mère est pianiste et son père chante dans une chorale. Elle découvre le chant lyrique en écoutant Rosa Ponselle (1897 - 1981) et  Marian Anderson ( 1924 - 1949). Elle s'immerge dans le monde du negro-spiritual, apprend le piano et décide de se consacrer à des études de médecine. Malgré cette dernière décision, elle commence des études de chant avec Carolyn Grant à Washington et Alice Duschack à Baltimore. En 1967 elle poursuit ses études de chant avec le baryton Pierre Bernac. En 1968 Jessye Norman obtient le premier prix du Concours International des Radios Allemandes. Elle est engagée, dans la foulée, à l'opéra de Berlin ou elle chantera pendant 3 ans : Elisabeth de Tannhauser (R. Wagner), La Comtesse des Noces de Figaro (Mozart). Invitée en Italie elle débute sur la scène de la Scala de Milan en interprétant le rôle titre de l'Opéra Aïda de Guiseppe Verdi sous la direction de Claudio Abbado (1972). Au Mai Musical Florentin, elle apparaît dans L'Africaine du compositeur français Meyerbeer et Deborah (Haendel). Début au Covent-Garden de Londres en 1972 dans le rôle de Cassandre de l'opéra Les Troyens d'Hector Berlioz. La carrière internationale débute. Elle chante pour la première fois en France Aîda de Verdi en version de concert. Elle interprète ensuite, au festival d'Aix en Provence, en 1983, Hyppolyte et Aricie de J.P. Rameau et, 1985 Ariane à Naxos - Richard Strauss. Elle revient dans son pays et débute au Metropolitan opéra de New-york en 1983. A partir des années 90, sa voix évolue et son registre grave s'étoffe ce qui lui permet d'aborder les rôle de mezzo soprano, Kundry de Parsifal  (Richard Wagner) en 1991 aux côtés de Placido Domingo ... Elle enregistre énormément - des opéras oubliés de Haydn par exemple - et se consacre par la suite au concert où elle aborde toutes sortes de rôles qui lui sont interdits sur scène par son physique imposant ( Senta du Vaisseau Fantôme - Carmen etc.) Sa discographie prestigieuse lui vaut d'obtenir de nombreux prix. Au cours des récitals, elle aborde avec bonheur (et enregistre) les mélodies françaises - Duparc, Fauré, Satie.
Sa voix sombre et chaude, d'une souplesse rare, son timbre "cuivré", son imposante présence scénique et son vaste répertoire en ont fait l'une des cantatrice marquante de son temps.




Ballade de Senta Le Vaisseau Fantôme de Richard Wagner (1984)


"Et exultavit" Jean-Sébastien Bach


"Deep River"

 

Tag(s) : #Cantatrices- et- chanteurs- d'opéra

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :