Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Voir aussi La Rochecourbon (1) - (2) - (3) - (4)


 



Le Château de La Rochecourbon date du XVè siècle ... il est très remanié au XVIIè siècle par Jean-Louis de Courbon seigneur des lieux. Celui-ci crée les superbes jardins à la française. Au cours du XVIIIè siècle les jardins et le château tombent dans l'oubli ... Les Courbon vivent près de Paris pour se rapprocher de la Cour du Roi.

À la fin du XIXe, le château abandonné est pour Julien Viaud, le futur Pierre Loti (1850-1923), un lieu de promenade, de rêveries et d'inspiration (cf. Prime Jeunesse). En souvenir de cette jeunesse et devant la destruction de sa "chère forêt", il lance un vibrant appel (Le Figaro, 21 octobre 1908) pour qu'un sauveur arrête l'abattage des bois et rachète le château. Dans son article Pierre Loti nomme le vieux château abandonné : Le Château de la Belle-au-bois-dormant.

Ce n'est qu'en 1920 que Paul Chénereau (1869-1967), enfant du pays, acquiert La Roche Courbon. De 1928 à 1939, il restaure l'édifice et  fait éclore la merveille de jardins que l'on peut encore admirer aujourd'hui....











Sans me comparer aucunement au célèbre écrivain rochefortais, La Rochecourbon est aussi un château que j'associe à mon enfance ... il n'était pas alors aussi magnifique qu'aujourd'hui car les restaurations peinaient à se faire par manque d'argent ... Des "Sons et Lumières" étaient organisés dans les jardins et sur la façade du château ... Le vallon où se situe le domaine était sonorisé et illuminé avec goût et compétence ... C'est dans ce lieu magique que j'ai écouté la musique de G.F. Haendel (Feux d'artifices royaux et Water Music, bien entendu) pour la première fois ... En écrivant ceci, je réalise que mon amour pour Haendel date, peut-être de cette époque là !



 

Photos Antiochus Octobre 2008

 

Tag(s) : #Découvrir- la -Charente-Maritime

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :