Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Les arts sont le plus sûr moyen de se dérober au monde ;
ils sont aussi le plus sûr moyen de s'unir avec lui"
Franz Liszt




Rachmaninov
"La seule condition requise pour recevoir le message de Rachmaninoff est la sincérité; la sincérité et l'absence de tout pédantisme; la sincérité et le consentement à l'ivresse qui nous emporte. Rachmaninoff était le dernier des grands poètes russes du piano, le dernier des musiciens inspirés - car en ce temps-là le mot inspiration avait un sens."
Vladimir Jankélévitch




Le 2ème mouvement  (Adagio sostenuto) du concerto pour piano et orchestre de Sergueï Rachmaninoff (1873-1943) est ici interprété par Evgueni Kissin - né en 1971 à Moscou ... Après une introduction pleine de douceur et de retenue où l'instrument soliste se mêle à l'orchestre, s'élève la mélodie principale jouée par la clarinette ... puis petit à petit le thème est repris par le piano ... Cette splendide mélodie - et ses variations - est l'épine dorsale de ce mouvement lent du concerto N°2 (ici séparé en deux vidéos, malheureusement) ... La mélodie à première vue triste et nostalgique emporte tout sur son passage, comme une houle, l'auditeur qui accepte le voyage proposé par le compositeur russe, est comme emporté sur la crête d'une vague d'émotions contradictoires (cet adagio atteint des sommets de beauté) ... La mélodie est l'émotion et Rakmaninov un poète, comme dit Vladimir Jankélévitch. Quant à Evgueni Kissing il n'est que musique ... il suffit de l'entendre et de le voir !
 
 


L'oeuvre entière (les trois mouvements) par le pianiste Arcadi Volodos - qui ne manque pas d'inspiration non plus - aux "Proms" de Londres en 1998.
Sous la direction de Riccardo Chailly. (On peut entendre l'adagio sostenuto à 11:00)

 
La suite 
Voir aussi le très intéressant site Rachmaninov.fr
 
Tag(s) : #MUSIQUE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :