Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

À propos du Pseudonyme de l'auteur de ce blog :

Pour répondre à quelques questions, exprimées ou pas, sur l'origine de mon pseudonyme et pour ceux qui penseraient que je me réfère à la dynastie des rois Séleucide qui règnèrent en Syrie à partir de 175 avant JC, rois sanguinaires et persécuteurs du peuple d'Israel ... quelques précisions sur ma véritable référence : Antiochus (ou Antiochos) d'Ascalon :
 

Platon_Academie.jpg

Mosaïque représentant l'Académie de Platon,
maison de Siminius Stephanus, Pompéi.


 ANTIOCHUS (Prononcer : ANTIOKUS) ou "Antiochos d'Ascalon" était un  grand philosophe platonicien qui vécut à Alexandrie puis à Athènes. Il est né à Ascalon en Palestine (aujourd'hui Ashkelon en Israël) en 129/127 avant J.C. et mourut en  69 avant J.C.  

   Il fut l'un des deux principaux maîtres du grand  CICERON (106 - 43 avant J.C.) qu'il eut comme élève lorsqu'il enseignait à l'Académie d'Athènes.
   Antiochus d'Ascalon était un philosophe de tradition platonicienne  qui mêlait les traits : platoniciens, aristotéliciens et stoïciens pour constituer sa propre doctrine devenant ainsi maître de l'école dite "Eclectisme" en raison de l'emprunt fait à d'autres doctrines et de la volonté d'unifier, d'une manière transversale, ces diverses théories en une nouvelle vision du monde.
   Antiochus justifie sa méthode en affirmant qu'il existe une tradition commune qui unit entre-elles ces trois écoles :

- Le Stoïcisme  le Vrai au niveau du Monde sensible.
- L'Aristotélisme, le Vrai au niveau de l'Intellect divin.
- Le Platonisme, le Vrai au niveau du Bien transcendant.

  Peu ou pas de textes originaux nous sont parvenus ... malheureusement !
 

Il s'opposa à l'attitude critique de la Moyenne Académie, celle de "Carnéade, sceptique". Il se rapprocha du stoïcisme, il restaure les notions stoïciennes de représentation compréhensive et d'assentiment.

« Tu n'ignores pas, je pense, ce qu'Antiochus a écrit contre l'opinion de Philon [de Larissa]. (...) Philon, comme Antiochus l'a montré, verse dans la thèse même qu'il redoutait,... il abolit le critère du connu et de l'inconnu »

Contre son prédécesseur Philon de Larissa, il voulait revenir à l'Ancienne Académie, celle de Xénocrate et Polémon.

D'autre part, il aboutit à un syncrétisme ou à un éclectisme. Il cherche le consensus entre philosophes. Pour lui, Platoniciens, Aristotéliciens et Stoïciens soutiennent approximativement les mêmes thèses.

« Selon Antiochus, en effet, les Stoïciens sont d'accord avec les Péripatéticiens sur les choses, mais différent dans les mots. »

 

Eclectisme : n. m. ; de éclectique, du grec "eklektikos". (…) 2 Par extension : qui définit la disposition d’esprit de quelqu'un qui s'intéresse à des choses ou des êtres très divers, qui a des connaissances en des domaines très variés sans manifester aucune exclusive. 3 Contraire : sectaire.

 
  Pour ma part, au-delà de toute définition philosophique et en toute humilité, je revendique, par ce blog,  l'aspiration à la "transversalité" (comme refus des clivages et des catégorisations) et l'idéal de "l'éclectisme" (tel qu'il est défini plus haut) .Deux valeurs majeures pronées - au grand dam de ses contemporains - par Antiochus d'Ascalon ...


Ciceron.jpgCicéron parle de son maître Antiochos d'Ascalon

dans : "Les Académiques"

 

Tag(s) : #A -propos- de ...

Partager cet article

Repost 0