Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour moi, Anton Bruckner représente l'alpha et l'oméga de l'émotion musicale en matière de musique symphonique et sacrée ... même s'il est un peu à l'étroit dans le cadre des enregistrements à notre disposition. Il suffit d'être confronté une fois à ses grandes cathédrales musicales (les symphonies) lors d'un concert pour se convaincre de son pouvoir en la matière. Le "Kyrie" de cette messe N° 3 ne constitue qu'un avant goût, naturellement ... peut-être cet extrait vous donnera envie d'entendre la messe en entier ...  


 

Anton_Bruckner_-_Marmorplatte.jpg

En 1868 après un séjour en hôpital psychiatrique où il était entré après une grave crise nerveuse, Bruckner compose, pour remercier Dieu de l'avoir sauvé,  le Kyrie de sa messe N°3 en Fa mineur ... Comme un lointain écho de sa souffrance passée, il compose une vaste et émouvante fresque sonore ... comme s'il sculptait à même le matériau musical ... pour créer une émotion nouvelle ...

I. Kyrie (Moderato)

Jane Eaglen - soprano
Birgit Remmert - alto
Deon Van der Walt - tenor
Alfred Muff - bass
Franz Welser-Möst - direction
London Philharmonic
Choeur Mozart de Linz Linz

 
Ici une stupéfiante répétition (2008) du même Kyrie
sous la direction du chef d'orchestre mythique : Sergiu Celibidache ... 

 

 

Tag(s) : #OPERA- et- musique- vocale

Partager cet article

Repost 0