Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog




EN LIEN DIRECT avec un article précédent

(et dieu dans tout ça ?) ... puisque le compositeur autrichien  Anton Bruckner (1824-1896) affirmait, à qui voulait l'entendre, que son inspiration musicale lui venait directement de Dieu et, qu'en retour, il ne composait qu'à Sa seule intention !



 

 

Un extrait du troisième mouvement (scherzo) de sa symphonie N°3 direction  Georg Tintner  ... Envoûtant, presque lancinant, répétitif aussi, ce mouvement m'évoque une spirale ascendante entrecoupée de moments plus calmes ... Une symphonie de Bruckner au concert, sans intermédiaire entre l'orchestre et l'auditeur est une expérience dont on ne sort pas indemne (surtout si le chef est à la hauteur de l'oeuvre !)

 

 

Puis, le premier mouvement (Mehr langsam, misterioso) de cette même symphonie N°3 (dirigée par le même chef d'orchestre) non moins mystérieux et fascinant ... Bruckner semble sculpter, à même la pâte sonore d'un orchestre symphonique de grande dimension, il construit des architectures musicales colossales, transcendantes et abouties qui nous proposent un voyage inédit dans certaines de nos émotions inconnues jusqu'alors ...



Ce billet, pour donner envie d'entendre la symphonie N°3 dans son ensemble sur un matériel plus sophistiqué que les systèmes sonores, forcément limités, d'un ordinateur ... La somptueuse version dont vous venez d'écouter des extraits à petit prix ici : direction  Georg Tintner
____________________________

Voir aussi sur ce blog :
Anton Bruckner Symphonie N°4 - 1er mouvement
Tag(s) : #MUSIQUE

Partager cet article

Repost 0