Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Beethoven-Ah-Perfido.jpg

LUDWIG VAN BEETHOVEN

Scène et Air "Ah ! Perfido" op.65 (1796)

Texte de Pietro Metastasio (1698-1782)

 

Ah ! Perfido, spergiuro,

Barbaro traditor, tu parti ?

E son questi gl'ultimi tuoi congedi ?

Ove s'intese tirannia più crudel ?

Va, scellerato ! Va, pur fuggi da me,

L'ira de' numi non fuggirai.

Se v'è giustizia in ciel, se v'è pietà,

Congiureranno a gara tutti a punirti !

Ombra seguace ! Presente, ovunque vai,

Vedrò le mie vendette,

Io già le godo immaginando,

I fulmini ti veggo già balenar d'intorno.

Ah no ! Fermate, vindici dei !

Risparmiate quel cor, ferite il mio !

S'ei non è più qual era, son io

qual fui ;

Per lui vivea, voglio morir per lui !

Per pietà, non dirmi addio,

Di te priva che farò ?

Tu lo sai, bell'idol mio !

Io d'affanno morirò.

Ah crudel ! Tu vuoi ch'io mora !

Tu non hai pietà di me ?

Perchè rendi a chi t'adora

Così barbara mercè ?

Dite voi se in tanto affanno

Non son degna di pietà ?

Ah ! Perfide, parjure,

Barbare traître, tu pars ?

Ce sont là tes ultimes adieux ?

Où connut-on tyrannie plus cruelle ?

Va, scélérat ! Va, même si tu fuis loin de moi,

Tu ne fuiras pas la colère des dieux.

S’il y a une justice au ciel, s’il y a une pitié,

Ils concourront tous à te punir !

Ombre fidèle ! Présente, où que tu ailles,

Je verrai les effets de ma vengeance,

Déjà je m’en réjouis en l’imaginant,

Je vois déjà étinceler les foudres autour de toi.

Ah non ! Arrêtez, dieux vengeurs !

Épargnez ce cœur, frappez [plutôt] le mien !

Si lui n’est plus ce qu'il était, moi je suis

ce que je fus ;

Pour lui je vivais, je veux mourir pour lui !

Par pitié, ne me dis pas adieu,

Privée de toi que ferai-je ?

Tu le sais, ma belle idole !

Je mourrai d’affliction.

Ah cruel ! Tu veux que je meure !

N’as-tu pas pitié de moi ?

Pourquoi rends-tu à qui t’adore

Une si barbare grâce ?

Dites si en une telle affliction

Je ne suis pas digne de pitié ?

Janet Baker     

Que dire de plus sur l'excellence de la voix de Dame Janet Baker si ce n'est qu'elle porte haut l'art du chant (comme d'habitude) et dans cet air pour soprano son timbre d'airain fait merveille !

Callas (1964) 1ère partie


suite et fin

Madame Callas dans ses oeuvres ... elle trouve ici un air à sa mesure et peut interpréter un personnage en l'incarnant dans le grain de sa voix ...


Karita Mattila

Karita Mattila, s'approprie ici cette musique puissante et majeure et plie son soprano clair comme les neiges de son pays natal (la Finlande) aux exigences du texte et de la musique. Du grand Beethoven. Un mini opéra !

Régine Crespin (1970)


Régine Crespin sait tout du style de la musique allemande et de la façon de la chanter ... une preuve de plus que son talent est immense !


Sur ce blog d'autres prestations de :
Janet Baker
Karita Mattila
Maria Callas
Régine Crespin 

Tag(s) : #OPERA- et- musique- vocale

Partager cet article

Repost 0