Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  En ces temps troublés où la "bête-immonde" semble redresser la tête dans toute l'Europe, après quelques métamorphoses de façade qui ne trompent personne, j'ai envie ce matin de re-publier cet article sur la troisième symphonie de Henryk Gorecki ...  Après l'infinie gravité du premier mouvement qui se déploie peu à peu en un crécendo salvateur, la deuxième partie paraît presque lumineuse et Dawn Upshaw devient la pierre angulaire de l'oeuvre avec son beau soprano clair, solidement charpenté par une technique hors pair ... Superbe chanteuse, Splendide musique à découvrir  (oui, je sais, il faut faire un petit effort mais l'émotion se mérite) :  ... partage ! 

   


 

Dawn Upshaw

DawnUpshaw_230.jpg

 

Henryk Mikołaj Górecki , est un compositeur polonais né le 6 décembre 1933 à Czernica dans le sud de la Pologne et mort le 12 novembre 2010 à Katovice.

 

La Troisième Symphonie, symphonie des chants plaintifs (op. 36) est une œuvre extrêmement expressive pour soprano solo et orchestre symphonique composée par Henryk Górecki en 1976. 
Ici, par la soprano américaine Dawn Upshaw.

 

1er mouvement :  Il s'inspire d'une lamentation des Chants de Lysagora du monastère de la Sainte Croix, écrits au XVème siècle. Il est noté par le compositeur : Lento - Sostenuto tranquillo ma cantabile :
Après un début très grave et très lent, la musique "s'éclaire" progressivement, dans un long crescendo, pour former un tissu orchestral très émouvant jusqu'au "fortissimo" très prenant, comme pour former un cadre à notre réflexion ...
 

 

 

 

 

2ème mouvement : Lento e largo - Tranquillisimo

Ce deuxième mouvement  est une prière à la Vierge Marie inscrite par une prisonnière, Helena Wanda Blażusiakówna, sur le mur de sa cellule dans le siège central de la Gestapo à Zakopane, situé dans le sud de la Pologne dans la Voïvodie de Petite-Pologne. Il commence par une mélodie simple et lumineuse qui revient obstinément ... A l'entrée de la soprano, le drame est de nouveau présent, et la "plainte" s'exprime vocalement ... de nouveau un crescendo qui mène vers une sorte d'espoir accompagnant la soprano dans l'aigu qui, "forcément" rayonne et résonne à l'intérieur de nous. Puis de nouveau le thème du début, cette fois repris par la soprano, comme un appel ... puis la musique retombe, vers la paix et, sans doute, la mort !
(Interprétation exceptionnelle de la soprano américaine)

 

 

Le succès international de Górecki est essentiellement dû à la découverte de cette œuvre après l'enregistrement en 1992 de cette symphonie par Nonesuch Records et le succès de vente en Occident qui s'ensuivit. Le disque se vendit à plus d'un million d'exemplaires en Grande-Bretagne et aux États-Unis. La Troisième Symphonie reste la seule du compositeur réellement connue d'un large public.

 

Gorecki_Polish_composer.jpgHenrick Górecki

Tag(s) : #MUSIQUE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :