Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans cet article que je ressors de mes cartons d'archives du blog il est essentiellement question d'égrégores maçonniques ... Mais tous les concepts qui y sont développés s'appliquent au monde ordinaire, au monde de tous les jours ... Nous vivons au milieu d'égrégores multiples ... dès que les humain se rassemblent dans un but unique : stade sport, salles de concert, opéras, concerts de chanteurs en vogue, une foule béate d'admiration devant un feu d'artifice particulièrement réussit etc ... l'égrégore (positif ou négatif) apparaît, et la somme des individus est dépassée par le tout - constitué par le groupe ou la foule. Cela provoque la joie, le plaisir (le plus souvent heureusement), mais aussi la peur et la colère (voir les exactions dans un stade par exemple - où les discours de dictateurs ou gourous qui "galvanisent" les foules)
À retenir : Il existe des égrégores hors des sociétés initiatiques quelles qu'elles soient, ou des religions, et dans le monde de tous les jours. Il existe des égrégores positifs et des égrégores négatifs.


       

L'égrégore

 

Image-maconnique.jpg

 

En Franc-Maçonnerie, l'égrégore est un mot assez souvent employé et rarement explicité (pas plus que dans la société où il n'est même pas nommé). ...

 


Le mot s'écrit aussi : "Egrégor" c'est un mot d'origine grecque (à priori inspiré de l'hébreu) qui désigne  "l'âme d'un groupe". En fait il existe d'autres définitions dans des domaines spécifiques, et ces définitions font la plupart du temps référence à une "chose" créée par un groupe et qui dépasse les possibilités créatrices des individus de ce groupe. En ce sens, l'Egrégor correspond parfaitement à la formule "le tout est plus que la somme des parties". Ainsi en chant, un égrégore est formé lorsque plusieurs personnes partent de notes différentes pour finalement converger vers une unique note complexe qu'aucun des chanteurs n'aurait pu produire seul. C’est le ciment des pierres d’une loge maçonnique

 

... Quelques éléments de réflexion :

 

L'Egrégore comme force psychique des groupes humains :
Cette notion s'apparente à une forme de Conscience collective (Peut-être miroir de "l'Inconscient Collectif" défini par C.G. JUNG) Elle est employée avec circonspection au sein des loges maçonniques. Le mot égrégore (on dit UN égrégore) est d'ailleurs absent de la plupart des dictionnaires usuels.
Le mot vient du grec ecclésiastique : "égrégoros" dont une des signification est : "Qui veille, vigilant".
Egrégore était aussi le nom donné à chacun des anges qui veillaient sur le mont Hermon et qui, selon le livre d'Enoch, s'unirent aux filles de Seth et engendrèrent les Géants.

 

Les "égrégores" furent introduits, en occultisme, par Stanislas de Gaïta (ami de Oswald Wirth, éminent franc-maçon, auteur de nombreux livres de référence). Au 19è siècle il utilisa cette notion pour personnifier des forces physiques ou psychophysiques en forme d'êtres collectifs.

 

Tentative de définition :

"L'égrégore est la résultante des individualités d'un groupe, elle vaut plus que la somme mathématique de ces individualités."

Dès l'instant où des êtres humains se rassemblent autour d'idées, de valeurs communes , la pensée générale se densifie, devient énergie créatrice, perceptible par chacun et donne naissance à un égrégore.
On peut dire aussi que ce sont des courants émotionnels, mentaux et spirituels, émanant de l'ensemble des membres du groupe. La somme de ces mouvements énergétiques exerce en retour une puissante influence sur chacun. Une forme de pensée s'élabore alors, pour finir par se structurer.

Un égrégore est une "forme-pensée" ou une "idée-force"de qualité neutre qui se colore, pour le meilleur ou pour le pire, des intentions du groupe. Selon les diverses individualités de ses membres, l'égrégore enchaînera ces derniers à leurs croyances limitatives, ou dynamisera leur potentiel créateur et les déliera de toute influence extérieure.

 

Pour les gnostiques, qui pensent que la nature du monde est dialectique et que tout peut se manifester sous deux aspects opposés : Lumière Ténèbres, Joie Douleur, Vie et Mort, ainsi de suite. . L'égrégore est une manifestation du « plérome » (mot grec exprimant la Totalité, l'Universalité) et peut donc, lui aussi être double à la fois bénéfique et négatif.

Pour l'auteur d'un texte écrit au 2ème siècle de notre ère, l'égrégore serait la "Sophia" elle-même, une sagesse permettant d'éclairer chaque individu afin de lui permettre d'accéder à une vraie renaissance de l'âme, à la plénitude de la nature spirituelle et d'échapper, par là même, à la nature de la Mort.

Dans la vie de tous les jours nous sommes entourés d'égrégores. Une fois encore ressentis mais non nommés.
Il existe des égrégores familiaux, religieux, sociaux, nationaux..., et depuis leur tendre enfance les êtres humains sont soumis à ces forces à la fois emprisonnantes et protectrices.


En naissant dans un pays particulier, à une époque donnée, nous intégrons d'emblée l'histoire, la culture et la religion ambiante d'une nation. Une somme de données qui appartient au collectif et qui n'a rien à voir avec nous en tant que individu. Pourtant ces notions nous influenceront toute notre vie. Nous sommes ainsi chapeautés par un ensemble de forces extérieures (Les grands égrégores nationaux, sociaux, politiques, religieux et ceux, non moins actifs, qui concernent le milieu professionnel et la famille) ces forces conditionnent nos goûts, nos aspirations et nos choix.

Prendre véritablement conscience de la puissance de ces égrégores, dans lesquels nous sommes immergés, favorise la prise de recul face à soi-même, à autrui et aux événements quotidiens. La Liberté est à ce prix.
Ne serai-ce qu'à ce titre, la Franc-maçonnerie ne peut faire l'économie de cette notion d'égrégore.

 

Alain BRETHES dans son livre : « Force psychiques des groupes humains » écrit :

 « L'égrégore de la Franc-maçonnerie contemporaine que l'on nomme spéculative, avait déjà un long passé avant d'être de nouveau réactivé au début du 18ème siècle. La maçonnerie spéculative est un sous-égrégore de celui qui anime l'esprit de la Maçonnerie qui est beaucoup plus ancien La Maçonnerie actuelle fondée en 1717 à Londres, est une émanation de l'égrégore maçonnique dont il est difficile de connaître l'origine qui se perd dans la nuit des temps. Suivant les époques, cet égrégore s'est manifesté selon des formes différentes. La Maçonnerie opérative, celles des corporations du moyen âge qui a contribué d'abord à la construction des abbayes et ensuite des cathédrales est encore une émanation de l'égrégore originel dont nous connaissons peu de choses. Autant dire que sans cet égrégore initial, le concept de la Maçonnerie aurait cessé d'exister, ou alors il aurait évolué d'une manière telle qu'il serait impossible, aujourd'hui, d'y faire référence ».

 

En parlant d'égrégore originel, Alain Brethes fait probablement référence à une notion nommée et définie par Carl Gustav Jung : l'inconscient collectif. On retrouve alors la dialectique chère aux gnostiques puisque au début de ce texte il est fait référence à la conscience collective (Conscience collective comme miroir de l'inconscient collectif de Jung).

Tout égrégore puise ses secrets, ses comportements, ses pulsions contradictoires dans ces accumulations d'énergie de l'inconscient collectif que JUNG nomme archétypes. Or, ces figures archétypales, nous dirions symboliques, sont le lot et le trésor de tout être humain.

 

En conclusion, on pourrait dire qu'en Franc-Maçonnerie l'égrégore est un concept à vivre plus qu'à expliquer, le Franc-maçon peut le vivre s'il se trouve dans la disponibilité d'esprit appropriée (Aussi loin que possible de tout jugement, de toute croyance et du dogme de la Raison) dans l'acceptation des émotions partagées au sein d'une logique dynamique du chemin initiatique individuel et collectif.

 


 

  Frise-hommes.jpg

 À voir sur ce blog dans la catégorie Franc-maçonnerie et symbolisme :

La démarche maçonnique 1 et 2
Sacré et profane
Qu'est-ce que la Franc-maçonnerie
Colonne d'harmonie 1
et
2


Tag(s) : #Franc-Maçonnerie- et -symbolisme

Partager cet article

Repost 0