Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Soufisme.jpg

 

Les soufis ont inventé de nombreux contes qui, en utilisant parfois l'humour, transmettent un message spirituel d'une grande profondeur. Un exemple :


Le calife vient de mourir. Alors que le trône est vide, un misérable mendiant vient s'asseoir dessus. Le grand vizir demande aux gardes de se saisir de ce loqueteux qui vient de commettre un tel sacrilège, mais ce dernier réponds :
— Je suis au-dessus du calife.

— Comment peux-tu dire une chose pareille ! s'exclame le grand vizir, stupéfait. Au-dessus du calife il n'y a que le Prophète.

— Je suis au-dessus du Prophète, poursuit le mendiant sans se départir de son flegme.
— Quoi ! Qu'oses-tu dire, misérable ! Au-dessus du Prophète, il n'y a que Dieu !

— Je suis au-dessus de Dieu.

— Blasphème ! hurle le grand vizir au bord de la crise d'apoplexie. Gardes ! Étripez ce fou sur-le-champ. Au-dessus de Dieu il n'y a rien !

— Justement, je ne suis rien.

 

Cité par Frédéric Lenoir dans : "Petit traité de vie intérieure" PLON

 

 

 

Chorégraphie de Maurice Bejart sur la musique de Kudsi Erguneur , un virtuose de la musique soufie ...


Tag(s) : #Esotérisme - Traditions - religions

Partager cet article

Repost 0