Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voir le début de l'article : Symbolique du regard #1

AVT_Lauren-Bacall_585.jpeg
Le regard significatif
de Lauren Bacall
s_16771montgomery_clift.jpg
L'étrange regard mi étonné, mi-extatique
de Montgomery Clift
 

Le regard désigne le mouvement ou la direction des yeux vers un objet et, par métaphore, la capacité intellectuelle d'un individu à appréhender une situation, à y mettre, par ce biais un peu de lui. Le regard est un support important de la communication entre individus y compris chez de nombreuses espèces animales, il porte, quel qu'il soit, une "intention" parfois inconsciente de la part de l'émetteur ... mais très facilement décodable pour celle ou celui qui reçoit ce regard. Alors le regard devient facteur de discorde ou, au contraire, d'union. 


Les qualificatifs du regard 

Un regard noir
un regard de mépris

un regard en dessous,
un regard limpide
Un regard de velours
Un beau regard franc
Un regard torve
Un regard amoureux
un regard culpabilisateur
Un regard chaleureux, accueillant
Un regard charmeur
Un doux regard 
Un regard hautain
Un regard perfide
Un regard consolateur
Quelque chose de sournois dans le regard
Un regard bienveillant ... etc


Regardant et regardé

Les métamorphoses du regard ne révèle pas seulement celui qui regarde, elles révèlent aussi, tant à lui-même qu'à l'observateur, celui qui est regardé. Il est curieux d'observer les réactions du regardé sous le regard de l'autre et de s'observer soi-même sous des regards étrangers. Le regard apparaît comme le symbole et l'instrument d'une révélation. Mais, plus encore, il est un réacteur (comme facteur de réaction) et un révélateur réciproque du regardant et du regardé. Le regard d'autrui est un miroir, qui reflète deux âmes. Le regard est comme la mer, changeant et miroitant. Reflet à la fois des profondeurs sous-marines et du ciel.

Le regard dans la religion 


Le regard du créateur et le regard de la créature constituent l'enjeu même de la création, suivant la conception soufi du monde. Ils s'appellent l'un l'autre et n'existent pour l'un et l'autre que par l'un et l'autre. Sans ces regards la création perd toute raison d'être.
Dans de nombreuses religions Dieu « voit » l'intérieur de l'Homme, apporte des visions, ou le regard du priant sur le monde a une importance : yeux peints sur le sommet du Kumbum de Gyantsé, au Tibet (ci-dessus). Un troisième œil représenterait selon les interprétations le regard intérieur, ou encore la glande pinéale.

Le regard en psychologie et sociologie 

Le thème du regard en psychologie et sociologie, est dans ce qui est désigné dans le milieu académique anglo-saxon comme les Cultural Studies, fut popularisé après que la philosophie postmoderne et les théories sociales furent introduites dans les années 1960 par des intellectuels français tels Michel Foucault (le regard clinique) et Jacques Lacan (analyse du rôle joué par le regard lors du stade du miroir dans le développement de la psyché humaine). Dans le champ social, le concept de regard joue un rôle important pour certaines théories qui en font un enjeu de pouvoir entre groupes sociaux. Ainsi selon certaines féministes, la manière dont les hommes regardent les femmes influence directement la manière dont les femmes se perçoivent elles-mêmes.

L'étude du regard sous l'angle de l'éthologie (étude des comportements) et de la psychologie expérimentale s'intéresse à la fois au geste moteur lui-même (les mouvements des yeux), à la façon dont on explore les scènes visuelle par le regard ainsi qu'à l'influence du regard sur le comportement d'autrui et dans les interactions sociales en général.

 

Le regard dans les arts

Dans les arts plastiques, le regard est un élément important des portraits, autoportraits et de la représentation de relations entre différents personnages et/ou leur environnement. Le regard de celle ou celui qui regarde l'oeuvre est aussi très important ... Souvent "jugeant", le regard porté sur le travail de l'artiste est partie prenante de l'oeuvre qui se trouve ainsi reconnue ou, au contraire, rejetée.


protrait-fayum-homme-intense.jpg
Portrait du Fayoum - Homme au regard intense

Le regard intérieur

Le regard, naturellement tourné vers l'extérieur, vers l'autre/miroir, doit pour progresser encore se retourner vers l'intérieur de soi. Le regard, ainsi porté avec bienveillance (le regardant et le regardé se fondent en une seule et même personne), peut percevoir ce qui fait la solidité de l'homme-debout, son attache primordiale aux autres et au monde : cette verticale que certains auteurs nomment l'Axis mundi. Cette ligne symbolise ce qui nous rattache aux autres (contrairement à ce qu'une sotte morale pourrait nous faire croire) ce qui attache notre personne intérieure, de la terre (matérialité) aux cieux (spiritualité).

Le philosophe Plotin (205/270 après J.C) ne dit rien d'autre quand il affirme :

«Tous nous ne faisons qu'un. Mais nous méconnaissons cette unité parce que nous regardons vers l'extérieur, au lieu de tourner nos regards vers le point où nous sommes attachés. Nous sommes comme des visages tournés vers l'extérieur mais qui à l'intérieur dépendraient d'un sommet unique. Si l'on pouvait se retourner spontanément [...] on verrait en soi-même, notre part divine et la totalité de l'univers.» 

Symbolisme40.jpg 


Tag(s) : #Franc-Maçonnerie- et -symbolisme

Partager cet article

Repost 0