Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour compléter le billet d'hier :
"Pourquoi rechercher le sens symbolique des choses ?"
 
 

 

symbolisme01.jpg

 

Dans cette représentation d'Agrippa von Nettesheim (1486-1535)

d'après "l'homme de Vitruve" de L.de Vinci,

on peut voir nombre de symboles :

Par exemple : Le cercle, le centre, l'étoile à cinq branches,

le triangle, le nombre "5", l'humain au coeur de l'univers ...
 

 

Et vous, qu'y voyez-vous ?

 

      Un symbole est un médiateur entre le monde physique et le monde de la pensée. Il représente, par un objet concret, une idée abstraite. C'est un langage ou plutôt un méta-langage (langage qui explique les autres langages) qui dépend bien sûr de la culture et du contexte dans lequel on l'emploie. Depuis les travaux de Jung en psychanalyse, les symboles ont repris une place importante dans la vie de notre société matérialiste, ce qui est en soi un bon signe de son évolution vers le monde de l'esprit, la spiritualité.

 

     Le mot symbole, issu du grec sumbolon, signifie : "signe". Ce dernier mot ayant pour signification : représentation concrète d'une idée abstraite. En se référant au latin : symbolus on peut étendre son sens à "signe de reconnaissance".
     Analyser intellectuellement un symbole, c'est comme peler un fruit pour en découvrir le noyau. Le symbole invite à découvrir une réalité au -delà des apparences. au-delà des significations les plus évidentes (pour les francs-maçons, l'équerre et les compas signifient bien plus qu'elles ne représentent en tant qu'outils). Il doit être appréhendé grâce à la "pensée analogique" (quelque chose qui fait penser à ... puis qui fait penser à ...) Le symbolisme apparaît comme un langage universel, un ensemble de signes de codes que chacun perçoit en fonction de son entendement, de sa faculté de raisonnement analogique et de l'état de veille intérieur de sa conscience. Le symbole est un outil d'élargissement (d'élévation) de la conscience. Tenter de définir formellement un symbole c'est nécessairement se limiter et donner une signification réductrice (définir de : definire : fin, limite). Le symbole n'impose rien, il est une fenêtre ouverte sur l'univers. Par ses multiples facettes, le symbole suggère, il est association d'images. Une autre des spécificités du symbole c'est de rester indéfiniment évocateur. Chacun y voit ce que son regard/conscience du moment lui permet de percevoir. Le symbole peut être aussi comparé à un cristal restituant la lumière qu'il reçoit, en infinies nuances , par le truchement de ses multiples facettes. Par conséquent, tout symbole remplit une fonction de médiateur, il jette des ponts, il réunit les éléments séparés, la réalité sensible et suprasensible. Je ne cherche rien d'autre - en toute humilité - sur ce blog quand je parle d'un symbole, sur ce blog, et du symbolisme qui s'y rattache. (Exemple : les lettres hébraïques)
     Au final, on peut dire que le symbolisme peut être considéré comme un intermédiaire pour relier chaque être à l'universel et faciliter l'ouverture de sa perception à la métaphysique. (1)

 

Marie-Madeleine Davy (historienne et philosophe française - 1908-1998) écrit à propos de la fonction du symbole :
"La fonction du symbole est de relier le haut et le bas, de créer entre le divin (2) et l'humain, une communication telle qu'ils deviennent conjoints l'un à l'autre. Le symbole par son caractère sacral échappe aux limites du monde. Il indique une sorte de relais sur la voie reliant le visible à l'invisible. Par là même, il est irruption dans notre monde. Le symbole se place au-delà de l'histoire parce qu'il est le lot de l'homme délié de sa situation historique. D'où la quasi identité des symboles trouvés au sein de toutes les religions. [...] Les symboles sont de puissants moyens de communication. Ils sont autant de signes évoquant des réalités multiples, ils sont semblables à des voies car ils condensent et donnent accès."

 

 

 

(1) La métaphysique est une branche de la philosophie et de la théologie qui porte sur la recherche des causes, des premiers principes. Elle a aussi pour objet d'expliquer la nature ultime de l'être, du monde, de l'univers et de notre interaction avec cet univers.

(2) Divin : quelle que soit la conception que l'on en a - (ne pas avoir de conception du divin est d'une certaine façon en avoir une)

 

Billets et articles concernant

le symbolisme sur ce blog et d'autres "Qu'est-ce que :

 

Symbolisme du puits 

 

Symbolisme du solstice d'hiver

 

La porte symbolique

 

 

 De portes en portes

 

Symbolisme de la tour

 

L'échelle et le songe de Jacob (symbolisme)

 

Symbolisme de la parole et la voix

 

La couleur rouge symbolique

 

Symbolisme du jardin

 

Le compas et l'équerre (symbolisme)

 

Symbolisme du pont

 

Le labyrinthe symbolique

 

Symbolisme du désert

 

L'escalier symbolique

 

___________

 

D'autres : "Qu'est-ce que ...?"

 

 Qu'est-ce que la réalité ?

 

Qu'est-ce que l'amour ?

 

Qu'est-ce que la Franc-Maçonnerie ?

 

Qu'est-ce que l'intelligence ?

 

Qu'est-ce que le hasard ?

 

 

  Qu'est-ce que vivre ?

 

  L__Homme_de_Vitruve_-_Leonard_de_Vinci_1490.jpg

"L'homme de Vitruve"
Leonardo da Vinci

Tag(s) : #Franc-Maçonnerie- et -symbolisme

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :