Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Musique-3.jpg

Et si la musique dilatait notre attention au monde au lieu de nous en éloigner ?
... Le temps est l'étoffe du réel. La musique est un récit sonore qui permet de coïncider avec le temps et de rejoindre ainsi "l'harmonie universelle" ...


Pour faire plaisir à Valentine qui n'aime pas la version ci-dessus (qui a pourtant ses mérites), une autre  interprétation par le claveciniste Bruno Procopio pour montrer la diversité des possibilités d'interprétation.


François Couperin avait coutume de dire : "j'aime mieux ce qui me touche que ce qui me surprend". Dans les "Barricades mystérieuses" il réussit le tour de force de nous toucher et de nous surprendre. Ce petit rondo installe d'emblée un climat sonore qui déploie une puissante émotion musicale (le son délicieusement désuet du clavecin n'y est pas pour rien) ... au contraire d'une oeuvre plus longue dans laquelle des développements et de nombreux thèmes nous permettent de nous installer confortablement, les barricades sont une oeuvre courte et il y a fort à parier que nous passerons à côté si nous ne lâchons pas prise dès le début !


Les interprètes apportent leur singularité (par exemple en utilisant un piano au lieu d'un clavecin) et colorent de leurs propres émotions la partition. Une autre version, très personnelle, des "Barricades mystérieuses" de F.Couperin par le grand pianiste Alexandre Tharaud.

Tag(s) : #Pensées - Réflexions

Partager cet article

Repost 0