Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Légendes et mythes de la vieille ville de PRAGUE.

Le Golem de Prague
Photos Antiochus 
 
20070420_0288.JPG 
À Prague, dans la vieille ville juive, au centre de la cité actuelle, se dresse, depuis 1270, la synagogue "Vieille-Nouvelle".

 
La légende prête différentes origines à la plus vieille synagogue de Prague : pour les uns elle fut érigée avec les pierres du Temple  rapportées par les juifs de Jérusalem,  d'autres pensent qu'un vieillard aurait indiqué aux anciens de la communauté un monticule de terre sous lequel leur apparut l'édifice déjà construit. On dit aussi que, dans les greniers de cette vénérable synagogue, gisent (encore aujourd'hui) les restes du Golem que Rabbi Löw, après l'avoir créé, fit retourner à la poussière ...

Voir aussi : "Rabbi Löw et la Rose"
 


La Bible, dans son psaume 139.6, emploie le mot Golem afin de désigner Adam aux premières heures de sa création, avant qu'il ne prenne conscience. Ce mot signifie : embryon, substance informe. Selon le livre sacré la création d'Adam pris 7 jours. Au cours du dernier, Dieu souffla dans les narines de sa créature et l'anima.
Certains pensèrent que, eux aussi, pourraient à l'aide d'argile rouge et d'un peu de magie, créer un être pour les servir et les protéger de leurs ennemis.
Au cours des siècles, ce mythe s'est enraciné dans la culture juive. Il trouve son apogée en Europe centrale au XVIème siècle et se mêle à la réalité par l'intermédiaire d'un saint homme, connu et aimé dans la ville de Prague, Le Rabbi Löw. Ami avec l'empereur Rodolphe, il entretenait avec lui des liens privilégiés qui lui permirent de maintenir durablement la paix entre ses frères juifs et les habitants de la bonne ville de Prague qui habitaient de l'autre côté du fleuve (la Moldau).



undefinedTombe de Rabbi Löw

Dans le vieux cimetière juif de Prague on peut toujours se recueillir sur la tombe de Rabbi Löw et y déposer un petit caillou, selon la tradition.


20070418_0153.JPG 20070418_0149.JPG
Vieux cimetière juif ... Depuis sa fondation, au 15ème siècle on créa des tombes en couches successives (Par endroit, sur 10 niveaux) puisque le culte proscrit la violation des sépultures.

Légende du Golem de Prague

Nous sommes à Prague au début du XVIème siècle. Là, vit une importante communauté juive sous la sage responsabilité spirituelle de Rabbi Löw. Mais, un jour, l'équilibre précaire de la paix est menacé par un fanatique religieux antisémite du nom de Taddaüs. Le rabbin interrogea le "Très-Haut", espérant obtenir une solution.
Dieu lui dit :

"Tu crées un Golem avec de l'argile rouge et tu détruis les méchants qui dévorent Israël."

Avec l'aide de trois fervents religieux, en s'aidant des quatre éléments (le Feu, la Terre, l'Air et l'Eau) et de l'argile, ils pétrirent une forme humaine, en firent 7 fois le tour et prononcèrent les mots suivants :

"Il fit pénétrer dans ses narines un souffle de vie et l'Homme devint un être vivant."

Le rabbin glissa alors dans sa bouche un "Schem" (parchemin où est inscrit le nom de l'ineffable) et le Golem ouvrit les yeux et se plaça sous les ordres de son créateur. Auparavant Rabbi Löw avait pris soin de graver sur le front de la créature le mot : "Emet" אמת ( Vie, Vérité).
Le rabbin est le maître du repos de son humanoïde qui s'occupe des tâches ménagères. Toutefois, il ne doit pas oublier d'endormir son Golem, le vendredi soir, veille du Shabbat.
Un vendredi soir, précisément, le rabbin oublie le Golem qui devient fou furieux, grandit en force et en puissance et détruit tout sur son passage. L'esclave soumis, protecteur du peuple juif, est devenu son bourreau.
 Par un habile stratagème, le rabbin parvient à effacer la première lettre du mot EMETH passant ainsi de la Vérité (Emet אמת) à la Mort  (Met מת), juste à temps. Le Schem est ôté de sa bouche et le Golem est réduit en poussière.
Le Rabbi Löw fit annoncer dans toutes les synagogues et dans tous les lieux de prière qu'il était dorénavant rigoureusement interdit de monter dans le grenier de la synagogue Vieille-Nouvelle, et qu'on n'y conserverait plus les reliques, les livres et autres objets sacrés.

On murmure que ses restes sont toujours dans ce grenier, bien cachés au
x yeux des ignorants.

File0005-copie-1.jpg

Un extrait du film : "Der Golem" de Paul Wegener (1920)
(La vidéo démarre à la seizième seconde)



D'autres articles et des photos de la ville de Prague
dans la catégorie :
PRAGUE

Tag(s) : #Esotérisme - Traditions - religions

Partager cet article

Repost 0