Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

MOTS RARES ET PRÉCIEUX

 

les mots

 

     Les mots peuvent s'appréhender de multiples manières ... on peut regarder le signifiant (le mot graphique dans sa beauté intrinsèque) mais aussi, évidemment, le signifié (le sens ... les sens et acceptions) il est possible aussi de les percevoir avec nos sens : on peut les goûter comme le mot "gouleyant" ou "glougloutis" par exemple, les entendre, puisqu'ils sont souvent prononcés, comme "tintinnabuler" ou "tonitruant". On peut aussi les voir, bien sûr, puisque, au delà de la lecture qui permet de les déchiffrer, de comprendre leur sens quand ils forment de gros paquets que l'on appelle des "phrases", l'oeil peut découvrir leur beauté graphique, l'antique beauté des signes qui les composent. C'est particulièrement vrai dans certaines langues comme l'hébreu, dont je parle souvent ici, lettres par lettres. Je suis particulièrement sensible au mot "coquecigrue" que je trouve plutôt baroque et au mot : "colombe" que je trouve rond et doux ... Pour mieux aborder les mots , il faudrait se couler plus souvent dans le "sensitif", dans le monde des sensations, qui devrait parfois prendre le pas sur la "pensée" qui a tendance, elle, à se prendre au sérieux. Certains mots sont élégants comme : "intuition" par exemple que je trouve effilé, subtil et presque diaphane, probablement parce que, parfois, il se déguise en "vérité". ...
     Le mot "ergastule" m'a particulièrement frappé - lors de la lecture du livre de Pierre Bordage dont je parle plus bas - puisque, à lui seul, du simple fait de le lire, il fait revivre la réalité sombre de sa signification. Il est digne, me semble-t-il,  de faire partie de la catégorie :  Donner la parole aux mots rares, oubliés et précieux.  (7 mots rares et précieux déjà évoqués)

Et vous , quels sont les mots qui vous parlent particulièrement ?

 

 

Ergastule
Nom masculin

 

Un ergastule (*) (du latin ergastulum, adapté du grec ἐργαστήριον / ergastếrion, « atelier ») est une caserne servant à l'hébergement des groupes d'esclaves employés aux travaux des champs en Italie.

C'est aussi une prison souterraine, un cachot dans l'Antiquité romaine. Gustave Flaubert écrit ainsi dans la Tentation de saint Antoine : « une plainte continue monte du fond des ergastules. » Aussi dans Salammbô : «C'était la voix des esclaves dans l'ergastule
L'écrivain préféré de ce blog : Pierre Bordage, emploie ce mot dans le deuxième tome des "Griots célestes", "Le dragon aux plumes de sang".

"À l'aube, une vingtaine de Dragons rouges s'étaient répandus dans les ergastules. Des cris stridents lacéraient le tumulte [...]"

 

(*) Un ergastule pouvoit contenir jusqu'à quinze hommes: ceux qui y étoient confinés, s'appelloient ergasiules, & leur geolier, ergastulaire. On y précipita dans la suite d'honnêtes gens qu'on enlevoit & qui disparoissoient de la société, sans qu'on sût ce qu'ils étoient devenus. Ce desordre détermina Adrien à faire détruire ces lieux. (L'Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers)

 

Ruines d'ergastules à Rome

 

Ergastules.jpg

 

Voir aussi la catégorie :

"Donner la parole aux mots rares et oubliés"

 


Tag(s) : #Donner- la- parole- aux- mots - rares- et -oubliés

Partager cet article

Repost 0