Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour qu'une situation change, quelle qu'elle soit, il faut parfois mettre en œuvre la solution qui paraît la plus folle, qui serait celle que l'on envisagerait en aucun cas. Paradoxe du changement de regard nécessaire pour débloquer un état de fait (dans la vie quotidienne) qui paraît inextricable ... Le problème est souvent bien identifié (pas toujours) mais les solutions possibles sont plus nombreuses que l'on peut penser d'un premier abord. 
Petite histoire édifiante :


Chateau-assiege.jpg
 
 Lorsqu'en 1334, la duchesse du Tyrol, Margareta Maultasch, encercla le château d'Hochosterwitz dans la province de Carinthie (actuellement au sud de l'Autriche), elle savait très bien que la forteresse, juchée au sommet d'un rocher incroyablement escarpé, dominant la vallée d'une grande hauteur, résisterait à toute attaque de front et ne serait prise que par un long siège. À la longue, la situation des assiégés se fit effectivement intenable : ils étaient réduits à leur dernier bœuf et à deux sacs d'orge. Mais la situation de Margareta devenait également critique, pour d'autres raisons : ses troupes commençaient à s'agiter, le siège semblait vouloir durer une éternité, et d'autres expéditions armées devenaient tout aussi urgentes. C'est alors que le commandant de la forteresse se résolut à une action désespérée qui dut passer pour de la pure folie auprès de ses hommes : il fit abattre le dernier bœuf, remplir sa cavité abdominale des deux derniers sacs d'orge, et ordonna que la carcasse fut ainsi jetée du haut des murailles du château dans un champ devant le camp de l'ennemi. Lorsqu'elle reçut ce message méprisant, la duchesse découragée, leva le siège et parti !

(En France, la même histoire se serait passée dans la ville fortifiée de Carcassonne, sauf que ce fut un cochon engraissé que l'on jeta par dessus les murailles de la ville dans les rangs des assaillants.)

 

Tag(s) : #Psychologie

Partager cet article

Repost 0