Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 


Pascal Massonnat

 

Echange-de-silence.JPG

Échange de silence


Tout commence en 1972. Pascal Massonnat termine sa formation à l’École Supérieure d’Arts Graphiques et se lance dans l’illustration de BD et les dessins humoristiques. Il travaille en collaboration avec des journaux tels que Pilote, l’Os à Moelle, Tintin et Spirou il est également directeur artistique du dessin animé "Zeltron"…différentes activités qu’il poursuit jusqu’en 1994. En 1997, il présente sa première exposition de peinture en région parisienne, depuis il expose dans différentes galeries françaises (Mulhouse, Dijon, Rouen, Orléans, Grenoble, Paris La Défense, Toulouse…) mais aussi en Suisse, au Brésil, en

Italie…

Pascal Massonnat est de ces artistes qui se construisent leur propre univers. Il peint des tableaux aux mille couleurs sur lesquels se détachent parfois des personnages, moines athées, pèlerins et contemplatifs, fantômes qui hantent de leur présence des paysages fantastiques.

Chacun de ses tableaux nous entraîne dans une histoire en plusieurs volets. Le mystère est encore accru par la présence de curieux signes cabalistiques qui forment des sceaux apposés sur les toiles.

En contemplant ces tableaux, on a tout d’abord envie d’élucider leurs mystères, puis au fil de cette balade imaginaire, on se laisse envahir par le rêve : des pierres au milieu du désert, des théières, des cafetières, des labyrinthes dans un jardin, des pèlerins se déplaçant lentement dans des escaliers. Pour cet artiste, la peinture représente un langage universel, qui bien mieux que des mots peut exprimer ses pensées. Il partage son art au travers du silence et des couleurs. Il souhaite avant tout :

"ne pas se laisser entraîner dans le courant des tendances éphémères, des mouvances et des écoles. Accepter ce jeu de la "tendance absolument", c’est être dépassé le lendemain même de sa propre création. C’est être son propre fossoyeur. Travailler dans le silence des idées, pas dans le fracas des discours."



Chaque-marche-est-un-horizon.JPGChaque marche est un horizon



Comme-les-ruines-d-un-jardin-rouge.jpgComme les ruines d'un jardin rouge

 

Des ruelles faufilées entre les murs chauds d'une citée méditerranéenne, mais des ruelles sans fin. Un escalier qui serpente entre de hautes pierres d'ocre et de bleu mais dont les marches sont innombrables, et puis, de temps à autre, une silhouette, une ombre, homme ou femme sans visage, homme-silence. Le silence, c'est tout le thème de la peinture de Pascal Massonnat. Ce Parisien de banlieue qui n'aime pas Paris dit avoir "trop parlé". Souhaiter se taire. Ses tableaux se regardent. Et ils se racontent. Par des symboles glissés sur la toile il donne matière à l'histoire. "Parce que chaque tableau en raconte une." Avec toujours, ou presque, une fenêtre qui s'ouvre, une lumière qui transparaît, un rien d'optimisme. Pour une peinture que l'artiste vit comme "un mysticisme païen". Sans prétention...juste en silence. (texte site Galerie Artcour)

 

A-la-rencontre-du-pelerin-dans-un-escalier.jpgA la rencontre du pélerin dans un escalier

 

L-escalier-sur-la-droite-sept-an-apres.jpgL'escalier sur la droite sept ans après

 

Tout reconstruire
comme un jardin

Comme un de ces jardins
dans lequel on souhaite
un jour
poser ses bagages
entre deux voyages
au bout d’une route ou d’une idée.
Dans ce jardin
accrocher ses racines
disposer des pierres
plus solides que les fondations fissurées
d’un passé en ruine.
Et si un jour dans ce jardin
on boit un thé
qui ressemble à la sérénité
on boit un café
qui ressemble à une envie de vivre
alors sans avoir peur
on peut repartir en voyage
au bout d’une autre route
au bout d’une autre idée
certain de retrouver à son retour
comme un jardinier sur la jetée
l’harmonie que l’on s’est inventée

Pascal Massonnat

 

La-rencontre-n-aura-pas-lieu.jpgLa rencontre n'aura pas lieu

 

Tous-les-horizons-ne-sont-pas-verticaux.jpg

Tous les horizons ne sont pas verticaux

 

Belle rencontre que celle de ce peintre. Coloriste hors pair, il nous fait pénétrer dans son univers de symboles : escaliers, horizons, labyrinthes, portes, jardins (sujets qui me sont chers) ... le pèlerin stylisé qui représente l'artiste en chemin parle à chacun de nous, selon que l'on est à telle ou telle étape de la vie ... les titres donnés par le peintre à chacune de ses toiles sont à méditer, au bord de l'océan des couleurs, dans le riche imaginaire de l'artiste ... j'ai été profondément touché par cette dernière toile ("Tous les horizons ne sont pas verticaux")  ... reflet personnel dans le pinceau de "l'autre".

 


Voir aussi le site de Pascal Massonnat

 

 

La rencontre a eu lieu,
dans ce jardin en ruine.
Pas besoin de paroles,
Juste un regard
sur un horizon ouvert ...

Pasteline


Tag(s) : #Peinture - gravure - dessin

Partager cet article

Repost 0