Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ARTICLE REVU ET COMPLÉTÉ

  

Estime-de-soi.jpg


L'estime de soi


« Généralement, les autres m'aiment bien »
, « je suis performant dans mon travail », « même si la vie devient difficile, je trouverai les moyens de l'affronter »... Ce genre de conviction manifeste une bonne estime de soi et procure à l'individu bien-être et capacités d'action.

Longtemps en Occident, l'humilité a été un idéal. Emmanuel Kant pouvait ainsi écrire : « L'amour de soi, sans être toujours coupable, est la source de tout mal. » Puis l'individu est devenu la valeur primordiale de nos sociétés, et avec lui son ego. Si Blaise Pascal pouvait écrire « Le moi est haïssable », quelques siècles plus tard, la formule était ironiquement complétée par Paul Valéry : « Mais il s'agit de celui des autres ». L'estime de soi (nullement exempte d'une certaine humilité) est aujourd'hui devenue une aspiration légitime aux yeux de tous, considérée comme une nécessité pour survivre dans une société de plus en plus compétitive et rude. La question de l'estime de soi s'est même posée à certains responsables politiques. Ainsi, l'état de Californie avait décrété (en 1990) qu'il s'agissait d'une priorité éducative et sociale de premier ordre  soulignant que « le manque d'estime de soi joue un rôle central dans les difficultés individuelles et sociales qui affectent notre État et notre nation ».
Christophe André (psychiatre et écrivain, voir vidéo à la fin de l'article .....)

 

 

L’ESTIME DE SOI, C’EST...


Être en bonne santé mentale, c'est la connaissance de soi. La connaissance de ses forces, de ses faiblesses, de ses difficultés, de ses limites, de ses besoins, ayant pour effet une image de soi en rapport avec la réalité (hors de portée - autant que faire se peut - de tous jugements moraux portés par autrui et par soi-même).

Si nous avons une image positive de nous-même, nous pourrons enrichir notre vie. Les gens heureux sont agréables à côtoyer. Lorsque nous sommes bien dans notre peau, les relations que nous entretenons avec les gens sont plus satisfaisantes et nous sommes davantage capable de faire face aux exigences de la vie. En d'autres termes, nous sommes plus heureux.


UNE DÉFINITION DE L'ESTIME DE SOI


L'estime de soi est une attitude intérieure qui consiste à se dire que l'on a une certaine valeur, (que l'on peut estimer, peser, dans de fines balances dont les paramètres nous sont personnels), que l'on est unique et important, au moins au même titre que les autres. C'est se connaître et s'aimer (avoir de l'estime) comme on est, avec ses qualités et ses limites. C'est s'apprécier et s'accepter comme on est. Penser que, néanmoins, il est toujours possible d'améliorer son rapport à soi-même, aux autres et au monde.


COMMENT SE CONSTRUIT L'ESTIME DE SOI AU FIL DU TEMPS ?


Chaque personne est un être social qui se développe au contact des autres. La perception qu'il a de lui-même se forge dès ses premières années de vie. Enfant, ce que ses parents, ses amis diront, les façons dont ils agiront avec lui auront une influence directe sur sa perception de lui-même, son estime de soi. Adolescent, son environnement et l'image qu'il aura de lui-même nourriront également son estime, son sentiment d'avoir une valeur ou non ... Arrivé à l'âge adulte, l'environnement joue encore un rôle important dans l'estime de soi, en plus des événements du passé (succès, erreurs, échecs, etc.). Cependant, la vraie estime de soi est fondée sur l'opinion que nous avons de nous-mêmes et de ce que nous avons fait. Notre talent, notre beauté, notre intelligence, notre fortune, etc. n'ont rien à voir avec notre valeur. L'estime de soi c'est notre acceptation et appréciation de nous-mêmes tels que nous sommes. (avec les ombres et lumières que comporte toute âme humaine).

 

L'ATTITUDE INTÉRIEURE


La personne qui a peu d'estime d'elle-même se sent dépourvue de valeur. Souvent, elle aura de la difficulté à réussir quoi que ce soit. Constamment, elle se fait des reproches intérieurs. Elle se dit incapable d'accomplir telle tâche et se sent inférieure aux autres auxquels elle se compare constamment. Souvent elle se déprécie (dévalorisation systématique) sans même s'en rendre compte ! Elle s'évalue d'après son passé, d'après les critiques des autres, d'après le désir des autres. Son impression de ne rien valoir vient avant tout de son dialogue intérieur qui est souvent presqu'exclusivement négatif.

La notion de « confiance en soi », que l'on peut assimiler à une composante partielle de l'estime de soi, désigne ainsi le sentiment subjectif d'être ou non capable de réussir ce qu'on entreprend.
 

La façon dont nous pensons joue un rôle déterminant dans notre estime de nous-mêmes. Nous sommes ce que nous pensons ! Si notre discours intérieur, face à notre valeur, est négatif, notre estime de nous-mêmes sera faible ... ou inexistante.

L'estime de soi étant une attitude intérieure, il est important de nous connaître, de nous aimer tels que nous sommes. Apprendre à s'accepter, à s'apprécier, connaître ses goûts, ses besoins, ses capacités et ses limites nous aide à augmenter notre estime de nous-mêmes (et par là même la qualité de notre relation aux autres). Afin d'augmenter notre estime, il nous faut changer d'attitude, d'état d'esprit et tendre vers une vision de la vie et de nous-mêmes qui soit positive et réaliste. La perfection n'existe pas et, si elle existe, elle n'est pas humaine.


→ Quelle est votre conception de «l'estime de soi» ?
→ Est-elle moralement souhaitable ou au contraire mal venue ?
→ L'estime de soi est-elle hors du champ habituel de la morale ?


Ce que j'en pense :

Je sais que le fait de répondre à la question posée ou, plus simplement, de commenter ce blog, ou un autre, c'est faire preuve - justement - d'une bonne estime de soi puisqu'il faut franchir le seuil de la comparaison à l'autre, à celui ou celle qui commente habituellement ... «et qui dit des choses tellement intelligentes que je n'ose commenter moi -même» (c'est ce que certains [aines] visiteurs [euses] de ce blog me disent souvent). Pour ma part, je pense que personne n'est comparable à personne. C'est la singularité des raisonnements et des idées qui est appréciée ici. Il n'y a en tous cas jamais de jugements de valeur de ma part. chacun est accueilli en ces lieux avec bienveillance.
 


Voir aussi sur ce blog : L'image de soi 
et la catégorie : Psychologie
 

Tag(s) : #Psychologie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :