Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Aux-portes-d-Angkor--1-.jpg

Portes dans un des temples d'Angkor


LA PORTE SYMBOLIQUE


Dans l'histoire humaine, aussi loin que les recherches actuelles permettent de remonter, la porte constitue, dans un édifice, un des lieux les plus chargés de  sens,  de significations symboliques. Ce constat est peut-être plus évident encore pour les édifices religieux. La porte est le lieu du franchissement qui permet d'accéder à un autre espace, matériel et/ou symbolique. Le christianisme lui a donné une signification d'autant plus forte que le Christ se définit lui-même comme " la porte des brebis ". Saint Pierre, investi du pouvoir des clefs, est le gardien de la "porte du Paradis", et la Vierge est appelée " Porte du ciel ".

 

La porte symbolise le lieu de passage entre deux états, entre deux mondes, entre le connu et l'inconnu, la lumière et les ténèbres. La porte s'ouvre sur le mystère. Elle a une valeur dynamique, psychologique ; car, non seulement elle indique un passage, mais elle invite à le franchir. C'est l'invitation au voyage vers un "au-delà". (de soi ?)

La porte ne symbolise pas uniquement l'accès à un espace qui nous est inconnu, mais aussi l'espace lui-même que la porte dissimule. La porte caractérise donc (comme le pont le fait pour le passage) l'entrée dans un espace fondamental.


Après le franchissement de la porte que constitue le solstice d'hiver, (21 décembre), celle permettant le passage vers l'année 2013 va s'ouvrir (n'en déplaise aux tenants de la prophétie apocalyptique Maya), chacun de nous va la franchir et elle se refermera sur l'année 2012 irrémédiablement passée, nous obligeant ainsi à aller de l'avant !

Vers d'autres portes ? ...


Réflexions sur le symbolisme de "la porte", sur ce blog :

De portes en portes
La porte symbolique
Le monde est une "île-porte"
Le vieil homme et les trois portes de la sagesse

 

Tag(s) : #Franc-Maçonnerie- et -symbolisme

Partager cet article

Repost 0