Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je fait ressurgir, ce matin, des profondeurs des archives du Blog-notes d'Antiochus, le regard profond et acéré du peintre et graveur Albrecht Dürer ...  pour le plaisir de vous montrer de nouveau ces autoportraits implacables et profonds ... L'autoportrait est un exercice qui me fascine avant tout parce qu'il s'agit d'un regard que l'artiste porte sur lui-même. Regard sublimé, stylisé ou réaliste, le peintre joue avec son image, mêlant la réalité et le fantasme ... La théâtralisation propre à son esprit artistique passe des messages encore audibles de nos jours ...





Albrecht Dürer, né le 21 mai 1471 et mort en 1528 à Nuremberg, est un peintre, graveur et mathématicien allemand.

 

L'autoportrait, figure de l'artiste par lui-même, est un exercice que de nombreux peintres ont pratiqué. Le genre, qui semble absent dans l'antiquité, et exceptionnel au Moyen Âge, émerge avec la Renaissance, lorsque l’individu devient en soi un centre d’intérêt majeur.

 

 

Albrecht Dürer est un des grands créateurs du genre "autoportrait", comme représentation distincte de soi. Il se dessine dès l'âge de treize ans en 1484, puis peint trois grands autoportraits en 1493, 1498 et 1500. Celui de 1500 (L'Homme à la pelisse - Munich, Alte Pinakotek) est particulièrement remarquable car Dürer s’y peint de face, un angle de vue que peu de peintres ont utilisé pour se représenter. il n'hésite pas à s'y dessiner sous les traits du Christ. Dans tous les cas, l'image de soi est rapprochée de son monogramme, soigneusement calligraphié. Dürer est également le premier artiste à se représenter nu (1503). 

 

 

 L'homme à la pelisse (1500)


Outre la peinture, Dürer se consacre à la gravure …
Ci-dessous quelques exemples particulièrement significatifs ...

 

 

  "Mélancholia"

"Saint Jérome" 

 

J'ai appris par anti (voir son blog : l'univers d'anti) que les deux gravures précédentes : Saint Jérome et Mélancolia font partie d'un tryptique complété par : Le chevalier le diable et la mort que l'on peut voir ci-dessous ... Pour comprendre un peu mieux la signification de ces trois gravures suivre ce lien également proposé par anti (merci à elle) : Dürer l'Initié

 

"Le chevalier, le diable et la mort"

 

La beauté des oeuvres d'Albrecht Dürer m'émeut considérablement et le regard sans concession que le peintre nous lance à travers ses autoportraits, les enseignements qu'il nous fait parvenir par le truchement de ses gravures, par-delà les siècles, me semblent un message personnel, paradoxalement adressé à tous !

_____________________

 

Voir aussi, sur ce blog :
Albrecht Dürer peintre et graveur allemand

 

 

Tag(s) : #Peinture - gravure - dessin

Partager cet article

Repost 0